Coelioscopie

La coelioscopie (laparoscopie) est une chirurgie mini-invasive qui consiste à explorer la cavité abdomino-pelvienne et à réaliser dans même temps si besoin certains gestes chirurgicaux.

3 à 4 incisions  (de 5 à 10 mm chacune) sont nécessaires. Une au niveau de l’ombilic permettant d’introduire la caméra et 2 à 3 autres de 5 mm au niveau pelvien pour introduire les instruments chirurgicaux.

L’abdomen est ainsi distendu par du gaz CO2 permettant de visualiser tous les organes et de réaliser les gestes opératoires. Ce gaz est exsufflé (vidé) en fin d’intervention.

Les gestes opératoires réalisés lors de cette intervention peuvent être

  • exploration d’une infertilité avec  test de perméabilité des trompes et plastie tubaire (réparation de la trompe bouchée) si nécessaire

  • ablation d’un kyste ovarien (kystectomie)

  • ablation des annexes (ovaire et trompe)

  • ablation d’un ou plusieurs fibromes (myomectomie)

  • ablation de l’utérus (hystérectomie)

  • chirurgie de l’endomètriose

  • cure de prolapsus (promontofixation)

  • ligature de trompes (stérilisation tubaire définitive) par pose de Clips

L’intérêt de la cœlioscopie est une récupération plus rapide qu’une laparotomie avec une reprise rapide des activités de la vie quotidienne. En effet cette chirurgie se fait le plus souvent en ambulatoire, un court arrêt de travail est nécessaire (entre 7 à 15 jours) et des antalgiques simples sont suffisants.

Fiche d'information aux patientes du Collège national des Gynécologues Obstétriciens Français